• Deshani

TÉMOINS : COMMENT ORGANISER UN EVJF/EVG RÉUSSI ?

Je parlais dans un article précédent de la pression que les proches et les témoins peuvent ressentir concernant les animations à prévoir le jour du mariage. Mais il existe un autre événement qui peut rapidement devenir une source de stress et d’embrouilles, j’ai nommé... l’enterrement de vie de jeune fille/de garçon ! Alors pour organiser un Very Good


Trip, aka « la bonne humeur de Very Bad Trip moins certaines péripéties + les souvenirs de la soirée », voici quelques tips :-)



1. Démystifier


Je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire, mais il me semble tout de même important de l’écrire noir sur blanc : ne vous mettez pas la pression. Il n’existe pas de bonne ou mauvaise manière de faire. Il s’agit avant tout de partager un moment complice avec les futurs mariés et ceux à qui ils ont confié un rôle spécial (témoins, demoiselles/garçons d’honneur). Ensuite, à vous de le modeler comme bon vous semble. Enfin... tout sauf déambuler en déguisement grotesque dans la rue par pitié, on veut de l’amusement pas du ridicule!


Vous n’avez donc pas besoin de refaire le monde en trouvant l’idée LA plus originale, simplement de réfléchir à des activités qui permettront aux mariés de s’aérer l’esprit et penser à autre chose qu’aux préparatifs. Au final tout ce qui compte, c’est d’être bien entouré.


Vous pouvez même entièrement repenser la structure de cette tradition en optant pour un enterrement de vie de célibataire où il n’est pas question de séparer le couple. A l’heure où le dédoublement n’est toujours pas possible, c’est une solution très pratique quand les mariés ont le même groupe d’amis! Et rien ne vous empêche d’avoir un programme distinct pendant l’après-midi puis de vous retrouver tous ensemble le soir.



2. Communiquez


Maintenant, il est temps d’établir votre plan d’attaque, et votre meilleur ami dans ce process c’est bien évidemment, la communication. Alors certes, garder un effet de surprise pour le/la principal.e concerné.e c’est toujours sympa, mais éviter d’être à côté de la plaque l’est encore plus. C’est avant tout l’EVJF/EVG des mariés, donc essayez de vous mettre à leur place et de les sonder de façon plus ou moins subtile, histoire de savoir ce qui leur ferait plaisir, mais surtout, ce dont ils n’ont absolument pas envie (#spoileralert embrasser des inconnus dans la rue contre quelques pièces dans un accoutrement peu flatteur rentre le plus souvent dans cette catégorie...). Il se peut d’ailleurs que les surprises ne soient pas du tout leur truc, alors tentons de respecter les goûts de chacun.


Mais il est tout aussi important de discuter entre organisateurs! Notamment d’un point délicat qu’il est nécessaire de clarifier dès le début pour prévenir de potentiels désaccords : le budget par personne. De plus, il vous aidera dans vos recherches car il déterminera une « gamme » de destinations et/ou d’activités. Et c’est peut-être le moment de faire jouer ses relations, comme ceux qui ont une maison de vacances par exemple.



3. Profitez !!!


Vous êtes désormais prêts à vous lancer dans l’aventure ! Vous pouvez aussi planifier quelque chose que vous avez déjà fait ensemble et dont vous gardez un super souvenir, comme un escape game, une journée dans un parc d’attraction, une soirée jeux de société ou encore dans une boîte de vos années étudiantes. Ou bien de tester la nouveauté avec des activités qu’on ne fait pas tous les jours comme une séance photo avec des t-shirts personnalisés (qui voit venir la super idée du petit album photo à offrir à chaque participant ensuite ?), un enregistrement dans un studio de musique pour se la jouer Céline Dion, un cours de pôle dance pour se décomplexer entre copines, un dîner à la maison préparé par un chef (à moins que vous soyez au taquet après avoir suivi tous les lives de Cyril Lignac pendant le confinement). Vous trouverez forcément votre bonheur !




1 vue0 commentaire